Notre carnet de voyage d'éternels voyageurs

la folie des carnavals et des plages de Recife à Salvador de Bahia

By on 7 mars 2017 in Brésil 2017 with 2 Commentaires

Avant d’aller vivre la folie des carnavals dans le nord du Brésil , nous nous offrons une étape à Petropolis, joli lieu de villégiature montagnard de la cour imperiale de Pedro II pour fuir la chaleur étouffante de Rio l’été. Nous enfilons des chaussons de feutre pour visiter le palais du xix °, mais malheureusement pas de photos pour tous ces meubles et bibelots francais du XVIII° ni pour la somptueuse couronne d’or incrustée de 700 diamants!.

Agréable balade dans les rues où se suivent les hôtels particuliers de la cour, riches demeures XIX°, ainsi que l’étonnant palais de cristal.

La route de Petropolis à Teresopolis est époustouflante de beauté, ce n’est pas le cas des villes environnantes .


A notre tour de loger…royalement!, Nous optons pour le « castelo de Itaipava » où, en fin de journée, nous pouvons nous prélasser dans un jacuzzi sur le toit…magique!!. Notre petit déjeuner, typiquement brésilien, est servi dans la somptueuse salle à manger « armoiriée » .👑..Pat et Nat enfin dans des meubles dignes d’eux !!!

Un vol Rio/Recife nous dévoile d’étonnantes collines traversées par de larges sillons; ce sont d’immenses champs de canne à sucre parcourus de voies d’accès aux parcelles après la récolte, mais plutôt de couleur caramel que vert tendre. Il n’a pas plu depuis 7 mois !!

A Olinda, classée par l’Unesco, ce sont les dernières répétitions avant le carnaval, qui est un des plus côtés du Brésil, non pas pour ses chars mais pour le sens de la fête de ses habitants. Ce sont près d’un million de personnes qui viennent se déguiser et suivre les 400 « vierges » 😇😇😇(travestis) ainsi que les danseurs de « maracatu » avec leur petit parapluie coloré et les « bonecos gigantes » représentants des personnalités du pays.


Il est difficile de se promener dans ces ruelles en pente et glissantes, mais à chaque coin de rue nous avons une superbe vue sur la ville et ses nombreuses églises (qui sont pour la plupart fermées 😡😡). Malheureusement les tags dénaturent un peu ce site!

Nous avons un coup de coeur pour le superbe Convento de Sao Francisco et ses magnifiques azulejos .Inutile d’aller au Portugal (d’où ils viennent ), ils sont très beaux ici 😤


Avec notre voiture nous commençons notre descente vers Salvador, avec arrêt sur les plages les plus connues .

Hélas nous ne savions pas que durant la semaine de carnaval, tout le Brésil est en vacances, tout le Brésil est à la plage 😈😈😈. Des rangées de parasols sous lesquels les familles s’installent pour déjeuner, …heureusement il suffit de s’éloigner de 500 mètres pour trouver un peu de calme. Mais c’est aussi l’occasion de faire une bonne étude de moeurs brésiliens.


A la plage on arrive tôt pour trouver une bonne table, on commande au restaurant son déjeuner, très cher, puis on va papoter dans l’eau entre copines pendant que les messieurs boivent « leurssss bièresss  » bien fraîches. Entre 2 gorgées, séance de selfie !…et petite samba langoureuse comme dessert. Une idée à prendre pour nos amoureux des Brardes ! Par contre à 15h 30 tout le monde s’en va. .. ??


Tiens, voilà voila un string…dommage, il est censuré !


A la plage on peut tout acheter, et si vous n’avez pas de monnaie, pas de problème sortez votre visa ! Et de plus vous avez de la chance, musique à fond des vendeurs de CD pour vous accompagner pendant vos choix!!


La grande curiosité de Porto de Galinhas n’est plus les caisses de dindes de Guinée ( galinhas) qui masquaient autrefois les cargaisons d’esclaves transportés dans les soutes, mais les « piscines » naturelles dans les récifs de corail où s’agglutine la foule de vacanciers.

Ils ne sont pas très rassurés sur ces drôles de  » jangadas »….heureusement JESUS veille sur eux!

La route longe la côte où les bleus et les verts s’alternent entre les rangées de cocotiers.

Des poissons sèchent le long de la route, rappelant la présence de villages de pêcheurs, avec leur drôles de barques

Bien sûr nous allons à « Praia des Frances », où nous avons une superbe pousada avec 4 piscines rien que pour nous (au secours, ils arrivent demain! , tous les hôtels sont complets! Nous irons donc à l’intérieur des terres.


A Praia do gunga, démonstration de fly interrompue par quelques gouttes de pluie. …..


Mais Pat et Nat qui voient la vie en ….jaune et rose, comme ces cocotiers qui eux aussi avaient enfilé leur tenue de plage , vous disent
A bientôt

Il y a 2 commentaires

  1. DESROSIERS Jean-Pierre et Armelle dit :

    Ah ! Oui vous nous faites rêver ! Quelle bonne idée, en effet, pour cet été, d’imaginer un petit papotage entre copines assises confortablement au bord de l’eau dans un fauteuil, un coca frais à la main. Pour la samba ensuite…c’est plus compliqué, la musique à fond sur la plage..c’est pas trop le style ici.. Un grand merci pour ces magnifiques reportages et photos qui nous rappellent la Bolivie. L’architecture des villes coloniales et les églises baroques nous confirment bien l’influence espagnole dans tous ces pays sud-américains. Bonne fin de voyage et à bientôt sur notre île moins fleurie actuellement que sur ces splendides paysages brésiliens.

  2. Sylvie Bisson dit :

    Les amis encore un beau voyage qu’il bien agréable de partager avec vous grâce à vos nombreux commentaires et anecdotes et toutes les photos qui font rêver….
    Vous avez du retrouver Re inchangée mais avec plaisir.

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Haut