Notre carnet de voyage d'éternels voyageurs

Dans les bayous de Louisiane

By on 14 mai 2019 in Etats Unis with 6 Commentaires

Le Vieux carré, quartier français  de 1850  très touristique, a exposé ses plus beaux habits de fête aux délicates galeries en fer forgé et des  joueurs de jazz, selon la tradition, animent les rues.  Nous logeons au Faubourg Marigny où les cases créoles  de couleurs pastel côtoient de beaux hôtels.

Contrairement au Brésil les défilés n’exposent pas des danseurs dans de superbes costumes mais surtout des chars qui lancent à la volée,

…et généreusement, des brassées de colliers multicolores, de jouets et des peluches. L’ambiance est bon enfant, mais il faut malgré tout faire attention à la violence qui n’est jamais bien loin à La NO. La veille un coup de feu entre bandes a malheureusement tué une touriste !!!

Notre avion nous ayant « volé » (un comble !) une journée « la tempête de neige sur la route 66 » , c’est avec regret que nous disons au revoir à cette superbe ville, fière d’exposer Jeanne d’Arc pavoisant.

 Nous partons maintenant à la recherche des plantations et longeons  un Mississipi… invisible. En effet une levée anti-inondations borde la route tout son long nous empêchant de voir apparaître ici le fleuve mytique. La route est de ce fait monotone. Heureusement nous arrivons à temps pour la visite, en français, de la Plantation Laura, qui a été exclusivement dirigée par 2 familles françaises depuis sa création en 1805. La vie d’une famille de planteurs créoles est ainsi racontée sous forme de petites scènes, de même celle des esclaves.

Un temps épouventable, je dirais même «é prouvantable » nous harcèle tout au long de notre « navigation » vers Lafayette. On ne voit rien sous les trombes d’eau et le pilote, cramponné au gouvernail de notre navire fou, sera bien surpris, le lendemain, de constater que notre autoroute avait traversé d’un bout à l’autre le bassin de l’Atchafalaya…sur pilotis sur près de 100 km. Un délire d’ouvrages d’art (…d’art??) dans un paysage grandiose..

Les « bayous »marécageux qui bordent ce bassin,  sont  le royaume de nombreux oiseaux et  alligators, mais surtout  d’ écrevisses qui pullulent.

Ici, un nid de taupe dans un champ ?? Non c’est l’accés au refuge des écrevisses que l’on pêche par tonnes et que l’on vous sert à table au kilo. Nous dégusterons (et souvent) cette délicieuse (et quasi inexistante en France) spécialité régionale. A l’étouffée et très épicées elles deviennent un succulent plat de « Crawfish », que nous partageons cette fois avec  tante Ginette  qui nous a gentiment reçus et fait découvrir d’autres spécialités cajuns dans un décor… cajun, au bord de la piste d’un « fai-do-do » (salle des fêtes) où gentils hommes et dames bottées dansent…à la Acadienne !! .

Les maisons sont joliment colorées

et, surtout dans le sud de la province, baties sur pilotis car la Louisiane n’est qu’un immense marais où l’eau affleure partout. Il est vraiment surprenant de voir toutes ces bâtiments si haut perchés dans un cadre à la platitude toute camarguaise,. …

Amusante visite du siège « international » de la  » Tabasco Factory », Plus amusant, le restaurant de l’usine avec toutes les variétés de sauces Tabasco (à volonté) accompagnant les « jambalayas » (miam-miam),  saucisses d’alligator et gombos de chevrettes ( crevettes)!!

Encore plus amusant….la pompe à incendie: en direct du producteur ?￰゚リハ?

A bientôt, Il reste à vous offrir notre dernière étape… avant notre retour à la maison !?.;-)

Pat et Nat

Il y a 6 commentaires

  1. Chayriguès dit :

    À vous lire et voir vos photos on n’a qu’une envie : voler vers la Louisiane! J’espère que Robocop ne souffre pas trop… Bizzz
    Martine

  2. Sylvie Hussenot Desenonges dit :

    Chez nous les alligators sont urticants et gélatineux…on les appelle…meduses!
    Invasion a Noimoutier
    Bonne fin de sejour

  3. Superbe ! Comme d’hab !
    Les 2 squelettes au balcon datent aussi de 1808? Finalement l’esclavagisme ne les aura pas préserver de l’usure du temps…

  4. Famille Grussy dit :

    Merci à tous les deux de no nous aire partager tant de belles choses ! Ça donne envie de voyager !!!… un jour… quand nos petits auront quitter le nid … j’espere que Patrick-Robocop se remet de son opération ?! Bon courage à lui et en attendant les photos de la dernière étape, nous vous embrassons bien fort !

  5. lescoeur dit :

    >>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>encore merci pour ces photos de Louisiane que de jolis paysages si différents suivant les régions où les pays j ‘ espère que Patrick est remis de son intervention bon été à Ré
    Nous vous embrassons

  6. MF LOHEAC dit :

    A travers vos yeux et vos photos nos souvenirs de Louisiane et de la NO prennent une autre couleur, le carnaval change l’atmosphère, il  » met du rose aux joues des habitations » et de la vie dans les rues. Nous salivons encore aux termes de cajun et de crawfish avec un « s » pour ne pas rester sur sa faim..et le Bayou qui transpire un passé pas si lointain … la plantation Laura…. touchante, j’y ai glané un modèle de poupée de messe pour les petites filles qui s’y ennuient…….une certaine nostalgie habite l’air qu’on y respire. Les magnolias n’étaient sans doute pas encore en fleur.
    Merciiiiiiii

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Haut