Notre carnet de voyage d'éternels voyageurs

Sacres Bajaus

By on 25 février 2010 in Sulawési 2010 with 12 Commentaires

La spécialité des Bajaus (prononcer « Badjios »): trouver un énorme rocher de coraux qui émerge, totalement imberbe, de locéan. Pas un cocotier,  pas une once de terre cultivable, ni de plage. Leurs maisons sont donc toutes sur pilotis, nest-ce pas plus simple!?

 

P1120612

P1120848

 

 

Le village est parfois relié au continent: Ainsi au «petit » Bajau, juste devant notre bungalow du Lestari sur lile de Malenge, une passerelle de bois de plus d1 kilomètre de long le relie à la terre  ferme (càd au Sulawezi, une autre ile).

 

 

P1120611

Quand une vague malencontreuse le met à mal, la communauté…« mouille sa chemise » pour la remettre en état et permettre aux enfants d’aller à l’école…en marchant sur l’eau.

 

P1120850

 

P1120623

Au « grand Bajau » par contre le village est isolé , sur un même rocher pelé, et l’on y construit -toujours à fleur d’eau- une nouvelle école et une mosquée, mais cette fois aux toits de tôle bleu gauloise qui défrisent quelque peu le paysage de palmes et de bois traditionnels.

P1120629

 

P1120840

 

cela vaut mieux, de toute façon, que les toitures omniprésentes de couleur rouille qui ne sont que des tôles rouillées. Mais on ne peut pas leur en vouloir d’utiliser des matériaux modernes, plus durables. Mais vivement la création du plastique simili-palmes!

 

P1120624

 

P1120625

 

P1120633

            Dans ce décor marin les enfants s’ébrouent en courant sur les pontons, ou jouent – à 5 ans – à  tailler des noix de coco avec un énorme coutelas. A l’école de la survie les parents, parait-il, les jettent à l’eau à 3 jours, histoire de voir s’ils surnagent et, quand ils se marient les éjectent sur un bateau en les priant d’aller faire leur nid quelque part dans le grand monde.

 

P1120846

 

P1120613

 

P1120639

Marins à 100%, et musulmans à 80, ils ne mangent que du poisson mais aucune viande de  nos amis les animaux.

Au grand Bajau, ils pêchent ces vilains concombres de mer qui font le régal des japonais, qui les achètent 250.000 Rupiahs/Kg (25€) et les revendent…hors de prix. Leur autre occupation: la fabrication de bateaux, dans leurs ateliers eux aussi  suspendus au dessus de l’eau, qu’ils fournissent  à l’ensemble de la région.

 

P1120839

 

P1120841

 

                        Mais la pauvreté règne dans leurs maisons; aucun mobilier à part une literie, souvent simple natte, et une rudimentaire batterie de vaisselle. Quelle leçon  d’humilité et de simplicité de la part de ce peuple de la mer qui, malgré tout, arbore  sourire et  gentillesse en permanence, et ce n est pas  les quelques cahiers et crayons que nous avons ditribues dans les classes qui changeront leur ordinaire …..

 Aux Philippines, durant notre séjour, les petits pêcheurs n’étaient pas sortis depuis 1 mois à cause de l’état de la mer…pourtant il faut bien vivre. Le riz et quelques légumes sont vraiment leur  seul quotidien assuré!!

Merci et Bravo les Bajaus.

Patrick…

Et, avant de poursuivre  notre sejour en Sulawesi , voici une photo toute specialement  dediee a Laurelie pour son anniversaire . Tres gros baisers et de beaux reves de la part de tes parents

Tad et Mam

 

P1120844

Il y a 12 commentaires

  1. Bernadette dit :

    C’est bien beau tout ça mais avec ce soleil vous allez rentrer avec la peau ridée alors que nous Bretons l’entretenons sous les embruns du ciel et de la mer!

    • PatetNat dit :

      Ne t inquietes pas nous rentrons nous bientot epuises par ces 11 semaines de soleil et de bain dans des aquariums a pres de 30 degres .c est vraiment un peu chaud pour un Breton
      ….il avait du mal a sortir de l eau
      mais pendant ce temps la , l ile de Re ne nage pas que dans le bonheur
      pat et Nat

  2. laurence Salou dit :

    Magnifiques photos à couper le souffle, merci de nous faire rêver, profitez en bien,gorgez vous de toute cette lumière, ici ce n’est que grisaille, et flotte, et les bretons muteront un jour en
    grenouilles ou escargots, ce n’est pas possible autrement! Nantes vous salut et vous embrasse.

    • PatetNat dit :

      Avant que les Bretons se mutent en grenouilles , les retais l ont ete en poissons !!..mais malheureusement pas en poissons exotiques comme ceux avec lesquels nous avons nage .
      on vous embrasse et esperons Stephane sur pieds
      PatetNat

  3. Laurelie dit :

    Un grand merci pour cette dédicace spéciale « birthday »… Je vous embrasse bien fort !
    Laurelie

  4. Laurelie dit :

    Euh juste une question : j’y vais comment dans ma cabane moi ? Il n’y a pas de pont, j’ai vraiment pas de pot ! :))))))

  5. anne gaumain dit :

    merci de nous faire partager ces photos magnifiques, nous qui pataugeons dans les flaques grises et nauséabondes de la ville. Mais je ne sais pas si j’échangerai mon toit contre le leur… confort
    quand tu nous tiens. Bises et à plus. La même Anne que la dernière fois qui est souvent accompagnée d’un Jérôme !

    • PatetNat dit :

      Tu n es pas la seule a patauger , puisque l ile de re a eu sa dose d eau …bien salee!!
      toutes nos amities a toi … et ton Jerome
      merci de t etre identifiee
      PatetNat

  6. le morhedec dit :

    extra ,super quel magnifique reportage ,bravo aux photographes .
    c’est du jamais vu

  7. Roullet Jean dit :

    Merci et bravo pour vos photos et commentaires sur les « Badjo »….

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Haut